SOSI Polynésie française. Observatoire des héritages du Centre d’expérimentation du Pacifique (CEP)

p. 215-216

Text

  • Facsimile (PDF – 46k)
  • XML TEI

Projet porté par Renaud Meltz

 

Au terme d’un programme de recherche sur l’histoire du Centre d’expérimentation du Pacifique (« Histoire et mémoires du CEP », 2018-2021), est apparue une forte demande sociale en Polynésie française sur les héritages des essais nucléaires menés à Moruroa et Fangataufa de 1966 à 1996, qu’ils soient sanitaires ou socio-culturels. Il s’agit de reconstituer à partir d’archives régaliennes déclassifiées et de témoignages le système institué pour prendre en compte la dimension sanitaire des essais par les autorités militaires et civiles depuis l’état des lieux sanitaires dressé en amont des premiers tirs jusqu’à la mise en œuvre des essais et le suivi de leurs conséquences. Comment le système de soin mis en place a pris en compte les effets sanitaires et environnementaux des essais depuis la politique de prévention et d’information sur les risques, à la lumière des connaissances de l’époque, jusqu’aux soins, en passant par la mesure des expositions aux retombées ? L’étude considère en trois lieux la façon dont les politiques de santé se sont déployées et se sont confrontées aux facteurs sociaux d’exposition aux radiations : un bâtiment de la marine hébergeant des opérateurs européens et polynésiens pendant les essais ; un atoll habité, proche de Moruroa ; un district de l’archipel de la Société. L’enquête aura une dimension à la fois prosopographique et biographique, en proposant des récits de vie de vétérans choisis en fonction de leur diversité de profils et d’expériences liées au CEP. Cette socio-histoire de la santé élargit le spectre des héritages du CEP par-delà les retombées radioactives, à savoir les modifications de mode de vie, d’alimentation et de rapport à l’environnement, en tenant compte des prises en charge de ces conséquences sanitaires (obésité, diabète, etc.) en considérant le système de santé polynésien après la fermeture du CEP qui le fait passer d’un régime étatique et militaire à une organisation civile et territoriale, dans le cadre du statut d’autonomie du territoire. Il s’agit de documenter les impacts socio-culturels du CEP avec ses enjeux linguistiques, géographiques, socio-économiques. Nous postulons que les impacts socio-culturels du CEP se comprendront mieux dans un cadre élargi pour considérer les circulations (de choses, de personnes, d’idées) et permettre une approche comparative entre les différents sites d’essais depuis le choix du site polynésien, qui s’est fait dans un Pacifique déjà nucléarisé, jusqu’aux processus de reconnaissance et d’indemnisation des victimes des essais.

References

Bibliographical reference

« SOSI Polynésie française. Observatoire des héritages du Centre d’expérimentation du Pacifique (CEP) », Revue du Rhin supérieur, 5 | 2023, 215-216.

Electronic reference

« SOSI Polynésie française. Observatoire des héritages du Centre d’expérimentation du Pacifique (CEP) », Revue du Rhin supérieur [Online], 5 | 2023, Online since 22 décembre 2023, connection on 25 juillet 2024. URL : https://www.ouvroir.fr/rrs/index.php?id=403

Copyright

Licence Creative Commons – Attribution – Partage dans les même conditions 4.0 International (CC BY-SA 4.0)