Partie III. S’enraciner pour devenir

Introduction

p. 103

Texte

  • Fac-similé (PDF – 609k)

L’identité est une notion qui se construit. En perpétuelle évolution, elle se transforme au fil des mutations personnelles et sociétales. Une identité se veut multiple, composée de nombreux prismes qui se veulent tant singulier que collectif. Elle doit permettre à l’individu d’exprimer une certaine originalité tout en s’inscrivant dans un ensemble – sortir de la masse, sans pour autant s’en émanciper complétement. Le regard des autres devient primordial dans l'avancée de cette construction identitaire. Le regard de l’autre ou plutôt le regard du reste : historique, vivant, futur… Il s’agit parfois d’aller puiser bien plus loin que ce que la société humaine peut offrir, de devenir créateur de sa propre identité. La recherche d’identité se situe au degré zéro du temps et de l’espace, à la croisée d’une multitude de cercles et de milieux dans lesquels l’être se reconnaît des caractéristiques qu’il s’approprie. En se cherchant soi, de manière purement individualiste, on permet à l’autre de se trouver, voire souvent de penser différemment, de prendre conscience de son regard et de son impact.

Citer cet article

Référence papier

« Partie III. S’enraciner pour devenir », RadaЯ, 7 | 2022, 103.

Référence électronique

« Partie III. S’enraciner pour devenir », RadaЯ [En ligne], 7 | 2022, mis en ligne le 15 juillet 2022, consulté le 14 juin 2024. URL : https://www.ouvroir.fr/radar/index.php?id=459

Droits d'auteur

Licence Creative Commons - Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International (CC BY-SA 4.0).