Accepter le trouble

p. 31-32

Text

  • Facsimile (PDF – 66k)
  • XML TEI

Entendu comme la perturbation de l’ordre des choses, le trouble peut représenter une contrainte pour qui y fait face. Dans l’incertitude de cet état hors des normes, plusieurs voies de résolution apparaissent. Le spectre des comportements généralement adoptés s’étend de la panique à l’acceptation. Cette dernière posture, qu’elle soit résignée ou revendiquée, peut être le point de départ de la démarche d’artistes et de commissaires d’expositions. Comme l’intime sensation apparaissant lorsque l’on doute, le trouble est produit par l’aspect visuel des œuvres ; émulsions photographiques abîmées par le temps ou encore jeu de cadrage et d’orientation. Le trouble vécu provient d’un manque, celui des ressources nécessaires à une compréhension limpide des œuvres présentées. En l’absence d’informations immédiates, la mémoire, la réflexion ou l’imagination interviennent alors pour pallier ce manque. De cette lacune apparaissent d’autres données pouvant se substituer à celles manquantes, pour finalement initier de nouvelles approches des éléments rencontrés. Le trouble, devant lequel on se sent désemparé·e, contribue paradoxalement à une clarification du sens.

L’acceptation du trouble s’illustre dans les deux articles de cette section ; au sein du champ photographique dans l’article de Maïta Stébé, et autour de la scénographie d’exposition dans celui de Nadia Soydinc.

Généralement considérés comme des tares, les dommages amenés par le temps sur des émulsions d’images argentiques sont pourtant valorisés par des artistes. Les vides créés sur leur surface deviennent les portes d’entrées de considérations sur le temps de l’existence humaine autant que celui du monde.

En 2021, Martin Margiela produit dans l’espace Lafayette Anticipations, à Paris, une exposition labyrinthique dans laquelle les œuvres sont en mouvement constant. En faisant usage du trouble, qu’il soit visuel ou sensoriel, et en dépassant les modes d’accrochage conventionnels, Margiela propose ici de nouvelles possibilités d’expérimenter l’exposition.

References

Bibliographical reference

« Accepter le trouble », RadaЯ, 8 | 2023, 31-32.

Electronic reference

« Accepter le trouble », RadaЯ [Online], 8 | 2023, Online since 10 juillet 2023, connection on 28 février 2024. URL : https://www.ouvroir.fr/radar/index.php?id=583

Copyright

Licence Creative Commons - Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International (CC BY-SA 4.0).